actualités de cours saint-germain

Esprimm - Promoteur immobilier
vendredi 1 décembre

Quelle était votre volonté lors de la création d’ESPRIMM en 1999 ?

Emmanuel Basse et Benoit d’Halluin ont créé la société ESPRIMM en 2000. Nous étions amis et nous avons fait la même école, l’EDHEC. Emmanuel gérait l’immobilier d’un institutionnel et je m’occupais du développement d’un grand promoteur national. Tous les deux nous étions animés par l’envie d’être indépendants, de construire des logements en phase avec notre goût pour l’architecture et le beau, et une vision personnelle de l’équilibre à trouver entre les nombreux acteurs de la construction. En bref, exercer ce métier créatif à notre façon.


Sur quel secteur géographique intervenez-vous ?

Essentiellement Paris, la première couronne et certaines communes résidentielles comme Versailles.


Faites-vous davantage de logements neufs ou des restructurations d’immeubles ?

A l’origine nous nous sommes essentiellement concentrés sur la réhabilitation de bâtiments anciens de caractère (usines, ateliers, bureaux, monuments historique…) pour les transformer en logements, ce qui est une compétence spécifique. Depuis quelques années nous avons également développé une activité de construction neuve tout en gardant la même ambition architecturale.  


Pour la restructuration d’immeubles comment travaillez-vous ? Conservez-vous l’architecture/le style des bâtiments ou bien restructurez-vous entièrement les immeubles ?

A l’origine de chacun de nos projets, il y a un coup de cœur, un engouement pour un bâtiment de caractère à sauvegarder, mais qui n’est plus adapté à un usage moderne et qui nécessite d’être complètement repensé, tout en respectant son identité. Les contraintes de l’existant ne briment pas la créativité, au contraire, elles la stimulent, avec au final un bâtiment contemporain qui assume toutes les étapes de son histoire.


Quelle est la différence entre un promoteur traditionnel et ESPRIMM ?

Nous sommes des artisans habités par l’envie d’être fiers de chacun de nos bâtiments, à l’inverse d’une production industrielle de logements souvent trop banalisés et sans âme.


Quelle est votre méthode de commercialisation ?

Là encore nous sommes atypiques, puisque nous ne pratiquons pas la VEFA (Vente en l’Etat futur d’Achèvement ou « vente sur plan »), ce qui est le mode de commercialisation habituel pour les promoteurs. Nous ne vendons nos appartements ou maisons que lorsqu’ils sont complètement achevés :  les cuisines complètement installées avec leur électroménager, les terrasses arborées, les placards aménagés etc…. Ainsi nous pouvons améliorer chaque appartement pendant toute la durée du chantier, comme si on le construisait pour nous-même afin de présenter aux acquéreurs des biens dont ils peuvent juger la qualité en situation réelle et qui sont habitables sans attendre.


Pouvez-vous nous expliquer votre vision de l’architecture et notamment le lien entre paysage et architecture, qui semble être au cœur d’ESPRIMM? Comment cela se traduit dans vos projets ?

La qualité de l’architecture et du design est pour nous une passion et une exigence pour chacun de nos programmes. Cela se traduit à l’extérieur, mais aussi dans la qualité des plans, le choix des matériaux, l’aménagement des espaces extérieurs. Pour chaque projet nous faisons appel à un architecte paysagiste afin de concevoir des espaces verts en cohérence avec l’esprit du bâtiment.

Nous nous sommes également signataires de la charte « Un Immeuble, une Œuvre » sous l’égide du Ministère de la Culture par laquelle nous nous engageons à installer une oeuvre d’un artiste contemporain dans chacun de nos immeubles.


Quel est le projet le plus insolite sur lequel ESPRIMM est intervenu ?

Nous commercialisons actuellement un très bel immeuble Art Déco à Issy les Moulineaux, qui devait être démoli et remplacé par un banal immeuble neuf. Les riverains se sont opposés à la destruction de ce patrimoine et nous avons proposé un projet alternatif en restructurant et en surélevant ce bâtiment remarquable. Le résultat est une réussite et propose des appartements originaux, avec de beaux volumes, très lumineux, qui donnent tous sur des espaces extérieurs généreux.


Quel est votre prochain projet ?

Nous allons livrer prochainement un immeuble neuf à Boulogne dont la façade à facettes, très contemporaine est entièrement habillée de Corian, ce qui sera une première pour un immeuble résidentiel. Point important, le hall d’entrée sera décoré par l’artiste Daniel Buren, qui a transformé celui-ci en une véritable œuvre d’art In Situ.


Pouvez-vous nous dire à quelle occasion avez-vous connu Cours Saint-Germain ?

Nous connaissons Cours-Saint-Germain par son fondateur, Erwan Perrin qui a participé à la commercialisation de plusieurs de nos immeubles, dans une ambiance de travail à la fois chaleureuse et professionnelle, et toujours avec succès.  


Esprimm

60, rue Saint-Lazare

75009 Paris

www.esprimm.com