actualités de cours saint-germain

Français de Londres anime le marché de l'immobilier
lundi 10 décembre

Les Français de l’étranger ont commencé à réinvestir en 2018 le marché de l'immobilier haut-de-gamme dans l’hexagone. Le retour des Français de Londres participe à ce phénomène. Même si la plupart de ces non-résidents sont restés longtemps attentistes, ils représentent selon les agences entre 5 et 10% des transactions du marché de l'immobilier, le niveau le plus élevé étant atteint dans les quartiers dits familiaux.

Certains d’entre eux ont déjà acheté un bien, en prévision d’un retour en 2019 ou en 2020. Ils n’ont pas tous encore déménagé. Leur retour contribue à déséquilibrer un peu plus le marché des appartements familiaux entre 1,3 et 2 millions d'euros, pour lequel l'offre reste contrainte.


Malgré la baisse de la livre, une partie de ces Français, qui travaillent dans la City, ont un fort pouvoir d’achat immobilier :

·Ils n’hésitent pas à faire une offre sans négocier. 

·Ils renoncent parfois aux conditions suspensives.

·La majorité de leurs recherches se concentrent sur des montants supérieurs à 2 millions d’euros, parfois beaucoup plus.


Quels quartiers parisiens sont concernés ?



La plupart de ces Français de Londres visent Paris. Ils en sont souvent originaires.

Ils prisent en particulier le centre le la capitale, les arrondissements de 1 à 7, et accessoirement le 16ème, voire le 17 ème et Neuilly.

Barnes a aussi indiqué fin novembre une poussée des prix du marché de l'immobilier dans le 9ème et le 11ème.


Quelles caractéristiques sont demandées ?

·Des appartements familiaux 3/4 chambres 150-250 m²

·Ou des hôtels particuliers

·Proches d'une école de renom (Alsacienne, St-Jean de Passy...).

Quel impact sur le marché de l'immobilier ?



Plus de 2.000 Français résidant en Grande Bretagne ont été interrogés au mois d’octobre par OpinionWay afin de connaitre leurs réactions vis-à-vis du Brexit.

Le sondage reflète une réelle inquiétude pour des motifs économiques, mais aussi en raison de la montée d’une certaine xénophobie.

13 % d’entre eux souhaitent partir, principalement en France. Les candidats à l’exil sont plus nombreux chez ceux qui sont expatriés depuis moins de 10 ans.

Comme le quai d’Orsay estime à plus de 300.000 nos compatriotes qui vivent outre-Manche, le nombre de personnes sur le retour devrait dépasser 39.000. Sans compter les 25 % de Français, qui n'ont encore rien décidé.

Un mouvement global :



Même si le Brexit effraye, d’autres causes expliquent également cette vague de retour, comme la suppression de l’ISF. Du côté de la clientèle étrangère sur le marché de l'immobilier, on constate la prédominance des Russes, des Chinois et des Américains. 


La Région Ile-de-France souhaite d’ailleurs créer trois nouveaux lycées internationaux, en plus des six établissements existants, au cours des prochaines années.




Si vous êtes de retour à Paris après plusieurs d'années d'absence, nous pouvons vous conseiller sur l'acquisition d'un nouveau bien immobilier.